Tout savoir sur les crypto-banques

T

Pour conserver des crypto-monnaies et, surtout, les utiliser au quotidien, la crypto-banque n’est pas une mauvaise option. Ces établissements financiers d’un genre nouveau, à la croisée de l’univers crypto/blockchain et de la banque traditionnelle, ont fleuri ces dernières années. Tour d’horion.

Les premières crypto-banques, cherchant notamment à coupler porte-monnaie Bitcoin et carte de paiement classique (Visa au départ), sont apparues au milieu des années 2010. Hélas, en janvier 2018, le principal fournisseur de cartes Visa utilisé jusqu’alors, WaveCrest, a brutalement stoppé son activité, arrêtant net le développement des crypto-banques.

Celles-ci ont commencé à refaire surface en 2019, en s’associant à de nouveaux prestataires émettant des cartes (Visa ou Mastercard) en bonne et due forme et pleinement légales.

Il faut noter que l’usage de l’expression “crypto-banque” peut être considéré comme un abus de langage. Certains des services mentionnés n’ont pas de véritable licence bancaire (d’autres, si) et ne sont donc pas des banques à proprement parler. Mais ce qui importe ici est davantage le type de services offerts que le statut “officiel” d’une entreprise, à fortiori aux yeux du “vieux système” bancaire et financier.


Caractéristiques

La définition d’une crypto-banque est relativement vague et dépendra souvent de qui vous la donnera. Pour ma part, s’agissant d’une étape intermédiaire dans l’évolution des services bancaires (voir la conclusion ci-dessous), je considère comme crypto-banque tout service offrant à l’utilisateur quatre composantes :

  1. Une porte monnaie électronique, mobile et pleinement fonctionnel, pour stocker et utiliser Bitcoin et d’autres crypto-monnaies ou tokens.
  2. Un compte en monnaie fiat (euro et/ou dollar), assorti d’un IBAN personnel.
  3. Une carte de paiement couplée au compte (Visa ou Mastercard).
  4. Des moyens simples et efficaces pour convertir toute monnaie en une autre.

Si l’une de ces composantes est manquante, on ne peut à mon avis pas véritablement parler de crypto-banque.


Les avantages des crypto-banques

Le meilleur des deux mondes
Une crypto-banque est donc essentiellement un crypto-wallet assorti d’un compte bancaire presque classique libellé en euros ou dollars.
L’intérêt est ainsi de pouvoir tout faire : recevoir/envoyer des Bitcoins ou autres cryptos et donc bénéficier de l’efficacité des opérations/paiements blockchain, mais aussi effectuer des opérations courantes classiques, comme recevoir son salaire en euros, effectuer des virements de banque à banque (SEPA), effectuer des retraits aux distributeurs de billets, et payer ses achats avec une carte bancaire classique.

Une passerelle native entre fiat et crypto
Par essence, les crypto-banques combinent crypto-monnaies et monnaies traditionnelles en une seule interface. Elles offrent donc un usage particulièrement souple, et permettent surtout des conversions aisées entre fiat et crypto. Alors que les banques traditionnelles empêchent souvent (de façon scandaleuse) leurs clients d’acquérir des crypto-monnaies, les crypto-banques font tout pour faciliter le processus. Le plus souvent, on peut ainsi convertir dans un sens ou dans l’autre toute monnaie en une autre, qu’il s’agisse de crypto ou de fiat, de façon très rapide.

Simplicité d’utilisation
Les crypto-banques sont une évolution des néo-banques (de type N26, Monese ou autres), dont elles ont conservé le meilleur : sans guichet, faciles d’emploi, avec des applis mobiles conviviales et intuitives qui permettent de traiter les opérations courantes en quelques tapes (virements, blocage de carte bancaire, etc.).

Frais peu élevés
La plupart des crypto-banques, nouveaux entrants sur le secteur, proposent leurs services à des tarifs très compétitifs. Dans certains cas, l’usage est même totalement gratuit.

Internationales et sans frontières
D’une certaine façon, les crypto-banques précipitent la mondialisation (voire la virtualisation) de l’argent. En les utilisant, on comprend vite que l’endroit d’où elles opèrent importe peu. Par exemple, quand vous ouvrez depuis la France un compte Wirex, vous utilisez les services d’une entreprise basée en Grande-Bretagne, mais vous obtiendrez un IBAN au Luxembourg. A l’heure des crypto-banques, nul besoin de se limiter à des services franco-français.

Des banques qui battent monnaies
La plupart des crypto-banques disposent de leur propre crypto-monnaie ou token. C’est un principe radicalement nouveau dans le monde bancaire, et cela permet à ces établissements de proposer des services innovants. A minima, plusieurs crypto-banques offrent des réductions de frais s’ils sont payés dans leur crypto “maison”, d’autres développent des outils de fidélisation et de participation ou accordent des privilèges aux détenteurs de leur monnaie (augmentation des plafonds sur les cartes par exemple).

Le dernier point peut paraître anecdotique, mais il me semble sous-estimé. Il y a encore quelques années, il aurait paru surprenant et même bizarre qu’une banque dispose de sa propre monnaie. Or les possibilités nouvelles offertes par ce biais sont nombreuses et sans doute disruptives. En outre, il me semble probable que les grandes banques traditionnelles vont suivre l’exemple de ces start-ups et créer leurs propres crypto-monnaies/tokens.


Quelques exemples

Le secteur des crypto-banques est en pleine expansion. Il faut évidemment être méfiant et ne pas se contenter de services exotiques promettant la lune (ou juste une carte bancaire)… Quelques-unes qui méritent qu’on en parle :

Bitwala
Sans doute une entreprise sérieuse, basée en Allemagne et adossée à une vraie banque, Bitwala offre un produit attractif : vrai wallet Bitcoin, carte (Mastercard), peu de frais et système d’assurance des fonds déposés sur le compte. J’ai un peu buté sur leur processus de création de compte, long et un tantinet fastidieux, mais ce sera sans doute un gros acteur du secteur crypto-banque.
Paraît sérieux et attractif

Crypterium
Autre option à considérer, Crypterium, fondée en 2017, se caractérise notamment par des frais faibles et des limites/plafonds bien supérieurs à ses concurrents. A noter que Crypterium ne fournit pas une carte Visa ou Mastercard, mais sur UnionPay, un réseau chinois à la base mais accessible depuis partout dans le monde.
Paraît sérieux et attractif

Monolith
Bien que n’étant pas une véritable crypto-banque (pas d’IBAN), Monolith (anciennement TokenCard) est un projet très novateur – à ma connaissance le seul service aujourd’hui fournissant une carte bancaire (Visa) couplée à un crypto-wallet intégralement contrôlé par l’utilisateur (non-custodial). C’est une différence de taille : vos cryptos sont chez vous, dans un porte-monnaie que vous contrôlez pleinement (je détaille le distinguo custodial/non-custodial ici). Il suffit de convertir une partie des cryptos en euros pour les mettre sur la carte.
En outre, le porte-monnaie est compatible avec un grand nombre de tokens Ethereum. Monolith est donc le moyen le plus aisé d’utiliser des tokens pour régler vos achats de tous les jours. L’inconvénient de cette solution est que le service ne fonctionne que dans le monde Ethereum – vous ne pouvez pas utiliser Monolith pour stocker des bitcoins.
Recommandé pour les utilisateurs avertis et centrés sur l’univers Ethereum

Revolut
Revolut, une néo-banque qui gagne en popularité, est souvent citée comme exemple de crypto-banque. Je ne suis absolument pas d’accord : à mes yeux, Revolut n’est pas une véritable crypto-banque, et la gestion des cryptos qu’elle propose me paraît tout bonnement inacceptable.
Bien que l’établissement offre par ailleurs des services intéressants (comme l’achat simplifié de crypto-monnaies), le wallet Revolut ne permet pas d’utiliser vos crypto-monnaies comme vous le souhaitez. A ce jour en tous cas, c’est un “faux wallet”, qui permet uniquement de recevoir ou envoyer des cryptos entre utilisateurs Revolut, mais pas depuis ou à destination d’un porte-monnaie externe. Une conséquence est de ne pas pouvoir directement utiliser vos cryptos pour payer vos achats, en ligne ou dans la vraie vie, encore moins les envoyer sur un bureau de change ou service tiers, ni à quiconque n’utilisant pas la plate-forme Revolut.
Ne pas pouvoir faire ce que bon vous semble de vos crypto-monnaies est une aberration, qui va à l’encontre même de leur raison d’être.
A proscrire, tant que cet aspect du service n’aura pas évolué

Uphold
Même s’il ne s’agit pas non plus véritablement d’une crypto-banque, Uphold est un service intéressant, notamment caractérisé par l’étendue des conversions qu’il offre. Qu’il s’agisse de cryptos, de quasiment toutes (!) les monnaies fiat existantes et même de métaux précieux (!!) comme l’or ou l’argent, tout peut s’échanger en quelques clics. Je le mentionne car c’est un service sérieux offrant de nombreuses possibilités, mais leur service de carte bancaire (Mastercard) est suspendu pour le moment.
Recommandé pour les échanges, mais attente des cartes

Wirex
L’une des plus anciennes crypto-banques, Wirex, que j’utilise depuis longtemps, est un poids lourd du secteur. A quelques détails près, l’appli est parfaite, la carte (Visa) fonctionne bien, et vous disposez d’un vrai cryptowallet et d’un IBAN Euro en bonne et due forme. Cerise sur le gâteau, tous vos achats par carte bancaire (chez des marchands physiques uniquement) donnent lieu à une retrocession en bitcoins (cash back, appelé ici cryptoback). Le service est peu coûteux (1,20€ par mois pour la carte) et le fait de posséder des tokens Wirex (WXT) peut le rendre encore plus avantageux.
Pleinement recommandé, à mon avis la meilleure crypto-banque aujourd’hui

Xapo
Autre pionnier du secteur lancé dès 2014, Xapo, basé en Suisse, fonctionnait parfaitement jusqu’à la déroute WaveCrest que j’évoquais précédemment. Ils n’ont toujours par rouvert leur service de carte bancaire et le service se résume pour l’instant à un simple crypto wallet (avec tout de même des options intéressantes en matière de transferts par virement fiat). Mais l’appli a été entièrement refaite en avril dernier et un représentant de l’entreprise m’a assuré récemment que le retour des cartes était éminent.
Xapo revendique 1,5 millions de clients et met l’accent sur la sécurité, les fonds en Bitcoin étant partiellement stockés dans des coffres-forts physiques offline.
Recommandé mais attente des cartes bancaires


En conclusion

Crypto-banques et services financiers à base de cryptos et blockchains brouillent volontiers les frontières traditionnelles de la banque et de la finance, pour le plus grand bonheur des usagers, qui peuvent trouver là des alternatives innovantes et intéressantes. Un compte dans une crypto-banque peut assurément devenir le compte principal, et permettre de s’initier au monde des crypto-monnaies sans prise de tête.

Pour autant, les crypto-banques ne sont pas la panacée universelle. Elles présentent aussi quelques inconvénients, à commencer par le fait que ce sont des établissements nouveaux, parfois de petite taille et n’offrant que peu de garantie quant à leur viabilité à long terme. Faites vos propres recherches, lisez les reviews, comparez et testez par vous-mêmes.

Un autre inconvénient tient à la nature “custodiale” de ces services (hormis Monolith). En utilisant une crypto-banque, vous confiez votre argent et surtout vos cryptos à un tiers, ce qui va dans une certaine mesure à l’encontre de la philosophie des crypto-monnaies (gérer soi-même son argent).

A mon sens, les crypto-banques sont donc une évolution (importante, utile et appréciable), mais pas un aboutissement. Tout, absolument tout (c’est-à-dire tous les services bancaires), peut-être fait avec des crypto-monnaies gérées sans intermédiaire par l’utilisateur lui-même. Un jour viendra, j’espère, où l’on n’aura plus du tout besoin de banques, ni de cartes Visa ou Mastercard pour effectuer ses achats, et où les gens auront compris tout l’intérêt de “devenir sa propre banque”. En attendant, les crypto-banques constituent un bon compromis.

Réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles récents

Tags

RSS Usage des crypto-monnaies dans le monde

Les opinions exprimées sur ce blog sont personnelles et n’engagent en aucune façon aucun des supports de presse auxquels contribue l’auteur.

Ce site ne fournit pas de recommandations en matière d’investissement ou de placements financiers.

Ce site ne comporte pas de bannières publicitaires mais inclut parfois des liens d’affiliation.