Jouer à 0xUniverse

J

Blockchains et crypto-monnaies vont révolutionner le divertissement et une nouvelle génération de jeux, des applications décentralisées (dApps) à vocation ludique, sont déjà très populaires. 0xUniverse est un bon moyen de s’y mettre. Mode d’emploi et conseils.

On trouve aujourd’hui des centaines de jeux sur blockchains, mais les jeux de type collection sont les plus courus : on collectionne des objets virtuels, identifiés de façon unique sur une blockchain, et servant à acquérir des pouvoirs ou assurer des missions en tous genres. Chaque objet dispose de ses propres caractéristiques mais aussi d’une valeur sur les marchés. Les jeux blockchain sont donc quelque part à la croisée du jeu vidéo, de l’art de la collection et du trading.

 

Pourquoi 0xUniverse ?

0xUniverse n’est pas le jeu le plus novateur et sophistiqué de l’univers blockchain. Mais c’est un jeu accessible, plutôt amusant et bien fait, qui permet facilement de s’initier aux jeux sur Ethereum (tout en espérant dégager des profits).

Il présente plusieurs avantages :

. Il est simple et facile à utiliser. Beaucoup de jeux, comme CryptoKitties ou Blockchain Cuties, sont complexes et nécessitent un vrai investissement en temps avant même d’en comprendre les mécanismes. Ici, le principe du jeu est simple (accumuler des planètes) et son interface n’est pas rebutante. Même en survolant le manuel, on comprend facilement comment tout fonctionne et le gameplay, bien que basique, est plaisant.

. Il en est à ses débuts. Bien qu’il soit dans le Top 10 des jeux blockchain les plus populaire, 0xUniverse n’a pas démarré il y a longtemps (juillet 2018), et il est donc possible, et même relativement facile, d’atteindre un niveau intéressant (ce qui est beaucoup moins vrai d’autres jeux). Il y a au total 1.000.000 de planètes à découvrir et, à ce jour, moins de 12.000 ont été découvertes. Ca laisse de la marge pour les nouveaux joueurs.

. Le jeu (et son univers) a un beau potentiel. L’équipe de développement vient de présenter “0xUniverse: Battleships” (ou 0xBattleships), un jeu de combat spatial directement dérivé de 0xUniverse et se déroulant dans le même univers, qui sera lancé dans les semaines qui viennent. D’autres évolutions sont prévues, comme des applis mobiles ou la possibilité pour les joueurs de s’associer en corporations.

 

Les prérequis pour démarrer

Tous les jeux blockchain fonctionnent sur des principes similaires et, dans leur immense majorité, sont basés sur Ethereum (et/ou des tokens dérivés d’Ethereum).

Pour jouer (à 0xUniverse ou à la plupart des autres aujourd’hui), il faut donc deux choses :

1. Metamask. Metamask est un porte-monnaie électronique Ethereum (wallet), directement intégré aux navigateurs Web. Il est disponible gratuitement sous la forme d’un plug-in pour Chrome ou Firefox (donc utilisable sur les navigateurs compatibles, comme Opera ou Brave). Attention, à ce jour Metamask ne fonctionne pas sur Safari et sans doute pas sur d’autres navigateurs exotiques. L’utilisation de Metamask est simple : une adresse Ethereum, servant à recevoir/envoyer des fonds mais aussi à vous identifier sur les dApps, est créée au moment de l’installation.

2. Des ethers (ETH). Tous les jeux fonctionnant à base d’Ethereum, vous devez disposer de cette crypto-monnaie pour jouer. J’achète mes ETH sur BitPanda mais il y a des centaines d’autres bureaux de change où s’en procurer. Vos ethers serviront à deux choses :
. acquérir des biens (certains jeux offrent des artefacts gratuits pour démarrer, d’autres non et il faut alors investir pour commencer à jouer ; on peut toutefois en général jouer avec un faible investissement, de l’ordre de 10 à 20€, et encore moins pour 0xUniverse) ;
. payer des frais de transactions de montant très faibles, servant à enregistrer des choses sur la blockchain. Ces frais (appelés “gas”) sont en général minimes, le plus souvent inférieurs à 1€ et souvent de l’ordre de 0,20/0,30€, fonction de l’encombrement du réseau Ethereum. 0xUniverse est toutefois un peu plus cher que la moyenne, et les frais constatés ces dernières semaines sont souvent de l’ordre de 0,50 à 0,80€ par transaction.

 

Le but du jeu

0xUniverse est à la fois un jeu de collection et de stratégie.

. Le but est de collectionner des planètes, qui sont réparties aléatoirement sur une carte de la galaxie. Chaque planète est caractérisée par le nombre d’habitants qu’elle génère, et par les ressources naturelles qu’elle produit (ces resources sont identifiées par leur symbole chimique, Pt pour Platine, Ni pour Nickel, etc.). De cela découle sa rareté : la planète est commune, rare, épique ou légendaire. Evidemment, plus une planète est rare, plus elle a de valeur.

. Pour démarrer, il est indispensable de posséder au moins une planète. Toute planète permet de construire un vaisseau (qui consomme des habitants et des matières premières), que l’on peut lancer pour tenter de découvrir d’autres planètes. Il y a quatre niveaux de vaisseaux, qui sont en outre caractérisés par la puissance de leurs moteurs et de leurs radars. A ce jour, les planètes les moins chères (vendues sur la place de marché intégrée à 0xUniverse) sont à 0,025 ETH, soit environ 5€.

. Globalement, le principe est donc simple : plus vous avez de planètes, plus vous pouvez construire et lancer des vaisseaux spatiaux (et les faire évoluer pour devenir plus puissants et plus performants), et donc plus vous avez de chances de découvrir d’autres planètes. Evidemment, c’est un peu plus compliqué si l’on ajoute à ça le choix des vaisseaux, les planètes idéales de lancement, etc.

. Vous ne découvrirez pas de nouvelles planètes à chaque lancement de vaisseau (loin de là). En fait, vous perdrez souvent votre vaisseau, mais vous pouvez ensuite le reconstruire gratuitement (il suffit d’attendre d’avoir les ressources nécessaires).

. Les planètes les plus rares (légendaires) sont assortis de narratifs comportant des indices destinés à résoudre une énigme, but ultime du jeu. Des indices sont également publiés sur les réseaux sociaux.

. Les planètes que vous possédez sont les vôtres, et vous ne pouvez pas les perdre. Vous disposez pour chaque planète d’un titre de propriété, immuable et inscrit sur la blockchain Ethereum. Vous pouvez décider à tout moment de vendre une ou plusieurs planètes (au prix qui vous convient), mais vous perdrez alors les bénéfices qu’elles apportent (habitants et ressources).

. Comme pour tous les jeux blockchains, il y a deux façon de considérer le jeu : soit pour se divertir (plaisir de collectionneur, résolution d’énigmes…), soit pour s’enrichir (en spéculant sur la valeur des planètes, au fur et à mesure que le jeu se popularise). On peut bien sûr faire les deux…

 

Quelques conseils

. Il est essentiel d’inventer de nouveaux vaisseaux en permanence. Les vaisseaux de rang 1 sont faibles et ont peu de chances de découvrir des planètes. D’autre part, plus vous réutilisez vos vaisseaux, plus ils coûtent cher (en ressources) au lancement.

. SI vous achetez des planètes, veillez à la variété des éléments chimiques qu’elles produisent. Acheter plusieurs planètes qui produisent exactement les mêmes ressources n’est pas une bonne idée, et vous aurez aussi besoin d’éléments chimiques rares (indiqués en bleu, jaune ou violet) pour construire des vaisseaux puissants.

. Lancer des vaisseaux dès qu’ils sont prêts n’est pas nécessairement la meilleure option. Bien choisir sa zone de lancement (là où peu de planètes ont été découvertes) est mieux, mais suppose parfois d’attendre que vos planètes ont suffisamment d’habitants.

. Tout étant inscrit sur la blockchain Ethereum, vous pouvez à tous moments consulter vos avoirs, soit sur l’appli du jeu, soit en utilisant des explorateurs de blockchains tiers, comme Etherscan ou Ethplorer. Il suffit de copier/coller votre adresse Ethereum, et vous obtiendrez la liste des tokens qui lui sont rattachés, donc en particulier vos planètes.

Bonne chasse aux planètes !

Réagir ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles récents

Tags

RSS Usage des crypto-monnaies dans le monde

Les opinions exprimées sur ce blog sont personnelles et n’engagent en aucune façon aucun des supports de presse auxquels contribue l’auteur.

Ce site ne fournit pas de recommandations en matière d’investissement ou de placements financiers.

Ce site ne comporte pas de bannières publicitaires mais inclut parfois des liens d’affiliation.